Flesberg

Le temps passe vite, et on est bientôt en décembre.

Pour ce premier dimanche de l’Avent, j’avais envie de partager avec vous quelque chose qui se prépare depuis un peu de temps déjà. Ceux qui me suivent sur Instagram ont déjà eu un aperçu le bonnet Flesberg. C’est un patron que j’ai fait avec la laine Chamaille que Camille teint pour sa boutique en ligne Le Chat qui Tricote, et qui sera disponible en kit pendant tout le mois de décembre.

Time flies, and it’s almost December.
On this first Sunday of Advent, I would like to share with you something I have been working on for some time now. Those of you, who are following me on Instagram, may already have seen the hat Flesberg. It is a pattern I have made in the yarn Chamaille dyed by Camille for her e-shop, and it will be available as a pattern-yarn-kit for the whole month of December.

Flesberg hvit

L’idée de ce bonnet m’est venue dans un très beau livre sur des « vêtements de main » fait pour des « bunad », des costumes traditionnels norvégiens. Ces costumes ont une place particulière dans l’identité norvégienne, et beaucoup de norvégiens en possèdent un qui est porté à de grandes occasions comme des baptêmes, des confirmations et des mariages, sans oublier, bien sûr, la fête nationale. Dans la société agraire d’antan, chaque région avait son costume particulier, et chaque ferme ses motifs de broderie et de tricot spécifique. C’était à l’époque une société pauvre, mais le peu de richesse que ces gens avaient, ils les investissaient dans ces costumes de dimanche, acheté par des commerçants ambulants, avec des produits venant notamment de l’Europe Centrale. C’est pourquoi on voit beaucoup de similitudes dans les châles, tissus et motifs avec les vêtements de ces régions. Mais tout le monde (la majorité de la population) ne pouvait pas s’offrir un joli tissu importé, donc, que fait une femme qui a envie d’être à la mode ? Elle apprend à reproduire avec des matériaux locaux ce qu’elle voit au marché. Ce qui donne lieu à des multitudes de motifs et ses variations, des couleurs et des techniques.

Même si les raisons ne sont plus les mêmes aujourd’hui, ces motifs et traditions continuent à inspirer. Il est très intéressant de voir de designers d’aujourd’hui faire comme nos aïeules, et utiliser le Fonds Culturel Commun dans ses nouvelles créations. C’est un domaine fascinant qui ne cesse de m’épater, et je vais certainement en parler encore par ici.

Flesberg bla

I found the inspirations for the hat in a beautiful book about « hand-garments » for the traditional Norwegian costume « bunad ». These costumes have a special place in the Norwegian identity, and many Norwegians have theirs, which is worn on big occasions as baptisms, confirmations and marriages, as well as on the national day, of course! In the old agrarian society, each region had their own costume, and each farm their specific embroidered and knitted motifs. Norway was a very poor society at that time, but when people had some money to spare, they often bought tissues and garments form ambulant merchants, often of Central European origin. Today you will find motifs on traditional costumes in Norway that are similar to the one you can see in Central Europe. Of course, everyone (most people) could not offer herself an imported fabric, so, what do a woman who want to follow fashion do? She learns to reproduce with local materials what she see at the marketplace. And this is why you can find multiple variations in motifs, colours and techniques in these pieces.

Even if the reasons are not the same, these motifs and traditions continue to inspire. It is interesting to see the designers of today who do the exact thing as our ancestors, using the Common Cultural Heritage in their new design. I am in awe with this mix of time and space, and will certainly talk about it more over here.

Flesberg 2

En parlant de designers, je m’empresse de préciser que ne me mets nullement dans le lot des créatrices et créateurs de mode, mais je prends plaisir à bricoler avec mes aiguilles et de la laine. Le résultat est un bonnet assez simple, du jacquard norvégien tricoté en rond sur des aiguilles circulaires. Le motif est inspiré par des chauffe-poignets traditionnels trouvés dans la région de Flesberg en Norvège. J’ai fait ce patron « à la norvégienne », avec les explications simples et un diagramme pour le motif.

Talking about designers, I do emphasize that I am not considering myself as one, but I take pleasure in playing around with yarn and needles. The result is a simple stranded hat with Norwegian motifs knit in-the-round. The motif is inspired by a pair of traditional wristlets from the region of Flesberg in Norway. I have written the patterns “the Norwegian way” with simple instruction and charts for the motif.

Le kit est disponible sur le e-shop de Le Chat qui Tricote à partir du 1er décembre
The kit is available at the e-shop Le Chat qui Tricote from December 1st.

http://lechatquitricote-shop.com/

Le patron seul sera disponible sur Ravelry le 1er Janvier 2015 par ici (laissez-moi juste cuver les bulles d’abord).
The pattern will be available as a download on Ravelry from January 1st 2015

 http://www.ravelry.com/patterns/library/flesberg

 

Pour continuer la lecture sur des costumes traditionnels norvégiens, c’est par ici.

Bonne semaine et bon tricot !

lys

 

 

Advertisements

6 responses to “Flesberg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s